Comment vivent les animaux sauvages en hiver ?

L'hiver est la période la plus froide des quatre saisons. Il est caractérisé par du brouillard, la neige et des pluies, il n'est donc pas favorable aux animaux sauvages notamment. Les animaux sauvages sont des êtres vivants qui vivent à l'état naturel et hors du contrôle des humains. En hiver, il est évident de voir des animaux qui gèlent à cause du froid et d'autres qui sont inactifs.

Le suivi de ces animaux

Les animaux sont confrontés à l'hibernation, ils se contentent de vivre des nourritures réservées en automne, c'est le cas de la majorité des poissons, l'ours ou encore les marmottes. Certains animaux optent pour la migration à la recherche de la chaleur, ils fuient les pays froids pour des pays plus chauds.
Aussi, la plupart des oiseaux migrent, les insectes se cachent sous terre où la température est plus constante. D'autres animaux préfèrent dormir toute la période de l'hiver. Les plus résistants, on peut citer l'écureuil qui se construit son nid très haut dans un arbre pour s'assurer un repos mérité avant la période chaude. Par contre, certains ne suivent pas, bien souvent les insectes adultes meurent.

Comment aider les animaux

Les animaux vivant en zones tempérées s'essayent toujours de survivre en hiver chacun à sa manière. Certains abaissent la température de leur corps, dorment et ralentissent leurs vies, l'ours par exemple : c'est l'hivernation. D'autres comme les animaux au sang froid, ralentissent leur rythme cardiaque le temps de passer la période froide : c'est l'hivernation. Aussi, des animaux préfèrent recourir à la migration vers des régions plus chaudes ou encore se regrouper pour se réchauffer grâce à la température corporelle. Enfin, il serait gentil de laisser à manger dans nos jardins et aussi de construire des nids ou cabanes pour les animaux migrants pendant l'hiver.